Clic pour agrandir la carte
Clic pour vue en relief

Le Pic de Lurien est un des sommets les mieux protégés des Pyrénées Atlantiques bien qu’il ne présente pas de difficulté technique. Quelques précautions sont juste nécessaires pour franchir ses dernières pentes très redressées et délitées. Par contre, lorsqu’on l’aborde à partir du lac de Fabrèges, ce qui est le plus facile pour une course de la journée, le dénivelé qui attend les randonneurs en rebute plus d’un. C’est d’autant plus vrai lorsque la neige est encore présente au dessus de 1800 mètres. Le lac du Lurien est alors un objectif plus raisonnable, et les amateurs de raquettes trouveront dans cette randonnée, matière à durcir les muscles de leurs jambes.

La montée est régulière et sans grand intérêt pendant la traversée de la forêt, mais lorsque l’on débouche sur le vaste plateau incliné de la cabane de Lurien, on ne regrette pas l’effort que l’on vient de fournir. Le Rein de Pombie, pilier majestueux de l’Ossau, incline sa courbure en arrière de la longue arête étirée entre le Pic de Chérue et le Pic Lavigne.

La vallée conduisant au lac du Lurien continue à monter en serpentant entre deux lignes de crêtes. La pente se fait plus raide pour atteindre une assez grande cabane de bois près d’une prise d’eau et dominée par un barre rocheuse que l’on évite par la gauche. Peu après la cabane un replat permet de souffler un peu avant de s’engager dans une petite gorge que l’on remonte dans un dernier effort afin de déboucher sur le lac du Lurien.

Depuis le lac, on peut à loisir observer la belle combe redressée qui permet d’accéder au pic du Lurien. Ce vendredi, deux randonneurs à skis y avaient dessiné une belle trace de montée. Arrivés au sommet avant que nous ne soyons au lac, ils ont largement profité du bel ensoleillement de cette journée d’avril avant de rechausser leurs skis et de redescendre en dessinant de belles arabesques dans la neige fraîche tombée la veille.

Le retour vers Fabrèges se fait par le même itinéraire que celui de la montée

Arrêt aux Eaux Chaudes, pour manger une délicieuse et copieuse garbure à la Caverne.

Vendredi 16 avril 2010
Haut de page
Entrée randonnées
Retour au Sommaire
N'hésitez pas à me faire part

de vos remarques
ou de commentaires à ajouter

en cliquant ci-dessus